La Bête du Gévaudan

En 1764, la Margeride est un pays aride, au climat rude. Les forêts semblent impénétrables, entrecoupées de gorges profondes et infranchissables, où la neige reste parfois pendant 6 mois successifs.

Paraît-il que les habitants y sont aussi rudes que le climat. Ils vivent surtout dans une grande misère, se raccrochant à leurs croyances religieuses et aux superstitions.

Pendant 3 ans, en cette Margeride, aux confins du Gévaudan et du Vivarais, une Bête menaçante va marquer la terre et les esprits. En effet, le Gévaudan est victime d’un terrible fléau : un animal, d’une extrême agressivité, mal identifié par les témoins, attaque, blesse, tue et dévore les habitants.

Une créature insaisissable et terriblement malfaisante, que nul ne parvenait à tuer. Pourtant, les autorités prennent l’affaire très au sérieux en envoyant les meilleurs chasseurs de France aux trousses de celle que tout le monde appelle… la Bête du Gévaudan.